Transformation numérique de la comptabilité

Publié le

Contexte

La croissance et la notoriété de la société s’est faite sur offre de gestion de la comptabilité en lignée créée il y a presque 20 ans.

Le socle technologique a accumulé une dette technique importante. Le nombre de client ayant lui décuplé avec les années, la plateforme se retrouve régulièrement en difficulté avec des dysfonctionnement inexpliqués.

La société souhaite réaliser un POC permettant de montrer la capacité des équipes à délivrer en quelques sprints un produit performant sur un périmètre métier connu : « La saisie des journaux d’écriture ». Cette saisie est problématique, car elle travaille dans un environnement « Big Data » nécessitant la mise en œuvre de nombreuses règles métiers graphiques directement liées aux données. Il est très complexe de délivrer une interface de saisie simple et fluide permettant d’obtenir une expérience utilisateur optimale.

Enjeux

La digitalisation du SI pour :

  • Apporter des outils répondant aux nouveaux besoins des métiers.
  • Rendre les commerciaux autonomes en les dotant d’outils consultables sur tout support.
  • Intégrer ces outils au sein du SI pour les rendre communicants avec les outils de gestion.

Objectifs

L’application se compose principalement de 2 écrans destinés aux collaborateurs des cabinets comptable et permettant la saisie et la visualisation des écritures comptables sur les différents comptes associés à un dossier client.

La page de navigation permet :

  • Le listing pour 1 dossier de l’ensemble des comptes ainsi que de leur solde sur un exercice comptable N et N-1
  • La visualisation de l’évolution journalière/hebdomadaire/mensuelle du solde d’un compte entre deux dates laissées à l’appréciation de l’utilisateur
  • La navigation et la recherche dans le journal d’écritures comptable d’un compte.

La page de saisie, permet :

  • La saisie de masse d’une écriture par mouvements en mode « brouillon », chaque écriture devant être composée d’un ensemble de mouvements à somme nulle.
  • La validation d’une écriture ou d’un ensemble d’écriture et son enregistrement dans l’historique des journaux d’écriture.

Les axes principaux mis en œuvre dans cette prestation sont :

  • Méthodologie de travail
  • Socle technologique
  • Architecture Logicielle
  • Méthodologie de gestion de version
  • Déploiement continu et automatisation des mises en production
  • Stratégies de recette et de tests automatisés
  • Mise en place d’un environnement de travail dans des conteneurs Docker
  • Mise en place d’un environnement de production sur la base de conteneurs Dockers

L’architecture logicielle ciblée est notamment le cœur du sujet afin de garantir la performance, la maintenabilité et la scalabilité de l’application finale. Il a été convenu de travailler sur une architecture en MicroServices permettant de séparer les différents domaines métiers (Domain Driven Design et Command Query Responsibility Segregation).

L’architecture proposée permet de séparer les interfaces utilisateurs des développements backend en mode API first, permettant notamment de proposer plusieurs interfaces utilisateur reposant sur les mêmes données.

La prestation permet notamment de valider via des tests que le service de gestion des journaux d’écriture va être performant sur de très gros volumes de données (plusieurs centaines de millions de mouvements).

Résultats

  • Des tests confirmés et un POC aux objectifs atteints
  • La méthode Agile scrum a apporté la démonstration qu’une autre approche est possible dans l’organisation du travail
  • Une description de l’architecture technique et du socle technologique, des résultats des tests ainsi que la documentation du déploiement en développement continus mis à disposition du client